LOUIS XIII n'utilise que les cookies strictement nécessaires pour le bon fonctionnement du site.
En savoir plus sur les cookies. Par ailleurs, si vous les acceptez, les cookies suivants seront également utilisés aux fins suivantes :

  • Cookies utilisés à des fins de suivi

Paramétrez cookies
et accédez au site
Vous pouvez choisir quels cookies seront placés sur votre appareil :

Cookies utilisés à des fins de suivi
Désactivé Activé

Pour en savoir plus sur les cookies, cliquez ici

Les actualités LOUIS XIII

L’art de la distillation selon LOUIS XIII
Novembre 2018

L’ART DE LA DISTILLATION SELON LOUIS XIII

Pour LOUIS XIII, la distillation est un savoir-faire exceptionnel transmis de génération en génération afin de répondre aux critères d’excellence de la Maison. Le maître distillateur de LOUIS XIII sait parfaitement comment se mettre en quête des senteurs subtiles du vin à chaque étape cruciale du chauffage, et comment préserver la puissance aromatique infinie des raisins tout en révélant la finesse et la richesse de chacun des arômes. Le maître de chai Baptiste Loiseau sélectionne les meilleures eaux-de-vie, celles qui présentent un potentiel de vieillissement exceptionnel et une structure qui se révèle au fil du temps. 

POURQUOI UNE DOUBLE DISTILLATION ?

La double distillation est imposée par la loi. Pendant ce processus, certains distillateurs séparent le vin de la lie, mais, chez LOUIS XIII, le vin est distillé deux fois sur les lies pour capturer tous leurs arômes caractéristiques. Pendant la première distillation, le vin et sa lie sont placés dans une cuve en cuivre afin d’obtenir un « brouillis ». La seconde distillation permet ensuite à l’alambic de diffuser des senteurs absolument extraordinaires : « le cœur de chauffe » est révélé, l’essence de ce qui deviendra le cognac LOUIS XIII. 

SÉLECTION ET VIEILLISSEMENT 

Chaque année, entre janvier et mars, notre maître de chai et les experts de la Maison goûtent plusieurs échantillons d’eaux-de-vie. Seule une douzaine sera sélectionnée pour vieillir lentement dans nos tierçons, des fûts traditionnels de chêne du Limousin où s’opère l’alchimie. C’est un moment crucial, un acte délicat qui incarne l’essence même de la mission du maître de chai. Aujourd’hui, le maître de chai Baptiste Loiseau sélectionne nos eaux-de-vie les plus fines à l’attention de ses successeurs pour le siècle à venir. 

Haut de page